top of page

Québec, Origines

Ces images dévoilent le commencement d'un voyage introspectif et grandiose. Dans la première saison d’Origines, Québec Origines – Retour aux Sources, le cinéaste Jason Rodi nous emmène depuis les confins de son Québec natal jusqu'à la confluence majestueuse du Saint-Laurent et de l'Atlantique. Il explore ses propres origines québécoises, tout en rendant hommage au film influent "Pour la suite du monde" de Pierre Perrault. Accompagné de son amoureuse française, Jason entame une quête de soi et du "moment présent", les reliant tous les deux à cette terre. Le voyage est autant géographique que spirituel, cherchant à mieux comprendre non seulement les origines, mais aussi l'identité et l'amour.  De l'Île-aux-Coudres aux sommets des Palisades, en suivant les majestueuses baleines des Escoumins en route vers l'océan, laissez-vous bercer et emporter par le rythme des flots.

Quebec
Retour aux Sources - Québec Origines

Retour aux Sources - Québec Origines

03:04
Lire la vidéo
Quebec Road Trip part 1 - Quebec city to Iles-aux-Coudres

Quebec Road Trip part 1 - Quebec city to Iles-aux-Coudres

51:14
Lire la vidéo
Quebec Road Trip part 2 - Birds of Iles aux Coudres

Quebec Road Trip part 2 - Birds of Iles aux Coudres

17:15
Lire la vidéo
Quebec Road Trip part 3 - Up Stream

Quebec Road Trip part 3 - Up Stream

35:16
Lire la vidéo
Quebec Road Trip part 4 - Hike up Les Palissades

Quebec Road Trip part 4 - Hike up Les Palissades

44:47
Lire la vidéo
Quebec Road Trip part 5 - Saint-Simeon to Grande Bergeronne

Quebec Road Trip part 5 - Saint-Simeon to Grande Bergeronne

01:19:24
Lire la vidéo
Quebec Road Trip part 6 - Tadoussac - Ghost Ships

Quebec Road Trip part 6 - Tadoussac - Ghost Ships

57:04
Lire la vidéo
Vital Whales - Unicorn Heads

Vital Whales - Unicorn Heads

07:38
Lire la vidéo
Quebec Road Trip part 7 - From Shore to Sea - Whale Spotting

Quebec Road Trip part 7 - From Shore to Sea - Whale Spotting

12:49
Lire la vidéo
The Real Pipers - Sand Pipers of Quebec

The Real Pipers - Sand Pipers of Quebec

08:20
Lire la vidéo
Quebec Road Trip part 8 - Long Sunrise Over Water

Quebec Road Trip part 8 - Long Sunrise Over Water

01:12:19
Lire la vidéo
there is no such thing as time - Saint-Laurent Sunrise

there is no such thing as time - Saint-Laurent Sunrise

07:31
Lire la vidéo
Myth of Sisyphus - Man Climbs Endless Sand Dune

Myth of Sisyphus - Man Climbs Endless Sand Dune

03:06
Lire la vidéo
Montmorency Falls - A Meditation

Montmorency Falls - A Meditation

09:59
Lire la vidéo
Kite Rises

Kite Rises

05:50
Lire la vidéo
Reach the Horizon - Planes Take Off

Reach the Horizon - Planes Take Off

08:13
Lire la vidéo

Les échos de mon enfance s'entrelacent aux murmures du film emblématique "Pour la suite du monde" de Pierre Perrault, un hommage à la terre qui m'a façonné. Accompagné de Charlotte, l'amoureuse française qui a bouleversé mon univers, cette quête se transforme en une exploration mutuelle de nos origines et de nos destins.

Sous le voile du temps, je traverse des paysages familiers, des souvenirs éphémères. Je revisite les silhouettes d'un passé lointain, les échos d'une enfance enjouée, dans ces recoins mystiques qui ont sculpté l'âme d'un enfant en un homme. Dans ce périple, chaque virage, chaque route, m'amène au bord de l'horizon, aux confins de mon être, là où les souvenirs se mêlent aux rêves, avec toi, étoile de mon firmament, mon amoureuse.

 

Toi, belle Française, arrivée sur ces terres avec des histoires d'outre-mer, le vent de la Seine dans tes cheveux, te voilà enracinée ici, dans le présent éternel que nous tissons chaque jour. Nos âmes s'entrelacent, et ce voyage devient une mélodie que je chante, une histoire que je raconte, fleurissant de mes origines Québecoises, héritage de ma mère.


Au cœur du Québec, entre ciel et terre, le passé et le présent se rencontrent, tissant une toile d'émotions, de découvertes et d'appartenances. C'est ici, dans cette province chargée d'histoire et de mystère, que mon aventure avec Charlotte commence, là où la nature raconte des histoires d'amour éternel et la terre murmure des légendes anciennes.  Dans le sillage silencieux de l'aube, une aventure se dessine à l'horizon. Une quête non seulement géographique mais spirituelle. Ce voyage à travers le Québec, ce retour aux sources, n'est pas qu'une simple escapade mais une exploration profonde des origines. Le voyage est intime, un entrelacement de destinées, le partage de deux mondes. Tout commence ici, dans l'étreinte maternelle du Québec, la terre de mes ancêtres et le berceau de tant de souvenirs.
 

À l'aube d'un voyage introspectif, au cœur du Québec qui a vu naître mes ancêtres et où j'ai moi-même pris mon premier souffle, les images se succèdent, teintées de souvenirs et d'émotions vives. Dans la première saison d’Origines, sous-titrée "Québec Origines – Retour aux Sources", je cherche la confluence de mon passé et de mon présent, naviguant des rivières familières aux confins majestueux du Saint-Laurent et de l’Atlantique.

Les Origines d'une Quête

En 2012, sous la bannière de NOMAD, j'ai donné vie à un film documentaire pour Tourisme Québec qui contait l'histoire de deux motos Royal Enfield de 1967, parcourant les paysages pittoresques du Québec. Ce film, projeté en Écosse lors du Adventure Travel World Summit, était une ode à ma patrie. Une décennie plus tard, bien que les routes restent les mêmes, la compagnie a changé. Cette fois-ci, Charlotte est à mes côtés, offrant une perspective nouvelle, une fusion des origines.


Le fil du temps se déroule, révélant les cicatrices d'un passé douloureux. Lorsque Corinne, mère de mes deux filles, Jane et AliX, a choisi un autre chemin, un vide s'est installé. Son départ et ses tentatives ultérieures pour éloigner mes filles de moi ont été les moments les plus sombres de ma vie. Cependant, dans cette tourmente, une lueur a persisté, une lueur nommée Charlotte. Elle, avec son sourire et sa douceur, a été ma bouée de sauvetage, mon phare dans la tempête.
 

L'amour qui nous lie est un témoignage de la résilience du cœur humain. Malgré les défis, malgré l'adversité, nous avons trouvé la force de nous soutenir mutuellement. Dans sa présence, j'ai découvert une passion profonde, une affection qui transcende l'âge, la culture et les circonstances.

À travers ce voyage, en découvrant les merveilles du Québec, je voulais non seulement partager mes origines maternelles avec Charlotte, mais aussi lui offrir un sentiment d'appartenance, un chez-soi. Tandis que je luttais contre la douleur de la séparation d'avec mes filles, ce voyage est devenu une quête de guérison, une tentative de retrouver un sens, une identité.

Le murmure du vent me rappelle un temps lointain. Un temps où les rues du Québec résonnaient des éclats de rire d'un jeune garçon aux cheveux bruns. Un temps où je courais à travers les forêts, mes pieds foulant les feuilles d'automne, chaque pas me rapprochant un peu plus de mon destin. Ces paysages, ces rues, ces arbres, ce sont les témoins silencieux de mon évolution, de l'enfant que j'étais à l'homme que je suis devenu.  À Québec, la ville s'éveille doucement, ses rues pavées portant les empreintes des siècles passés. Devant les Chutes Montmorency, nous sommes ébahis par leur majesté. Leur rugissement puissant est une mélodie du temps, évoquant des souvenirs lointains qui s'écoulent dans les profondeurs de mon être.

Les inscriptions gravées dans les murs de la vieille ville résonnent en moi : "As I move up, I will eventually reach the horizon." Cette phrase, résonnant comme une promesse, est une invitation à poursuivre notre voyage, à découvrir davantage, à se rapprocher de l'horizon, de nos racines, de nous-mêmes.


Les années ont passé, emportant avec elles des rêves, des espoirs, des douleurs. Une vie que j'avais construite, brisée par des trahisons et des incompréhensions. Ma femme m'a quitté pour un autre, emportant avec elle une part de mon âme. La séparation avec mes filles, Jane et AliX, a été le coup le plus dur. Un vide abyssal s'est creusé en moi, une douleur lancinante et omniprésente. Mais comme tout héros d'une épopée, je ne suis pas resté seul dans ce désert émotionnel. Charlotte est apparue.

La belle Française, arrivée dans ce Nouveau Monde avec ses rêves et ses aspirations, a croisé mon chemin à un moment inattendu. Elle est devenue mon ancre, mon phare dans la tempête, ma bouée de sauvetage. Elle, qui était venue travailler pour moi, a bouleversé mon univers d'une manière que je n'aurais jamais pu imaginer. Avec vingt ans de moins que moi, elle incarnait cette jeunesse, cette insouciance, cette liberté que je pensais avoir perdues. Son sourire, sa douceur, son rire, tout en elle me rappelait chaque jour que la vie valait la peine d'être vécue.
 

Dans cet océan tumultueux de sentiments, nous avons pris une décision audacieuse. Loin des tracas judiciaires, loin de la ville qui avait été témoin de tant de mes peines, nous avons entrepris un voyage. Un voyage à travers le Québec, sur les traces de mon passé, là où tout avait commencé. Avec chaque virage, chaque paysage qui défilait, je lui racontais des histoires, je partageais des souvenirs, je lui montrais les coins cachés de ma jeunesse.

Dans ces moments, sur ces routes sinueuses, ces rivières tranquilles, ces forêts épaisses, je revis mon enfance. Les échos du film "Pour la suite du monde" de Pierre Perrault se faisaient entendre à travers les bois, les champs et les rivières. Les images de deux motos Royal Enfield de 1967 sillonnant les paysages pittoresques du Québec, projetées en Écosse lors du Adventure Travel World Summit, me revenaient en mémoire.

Mais cette fois, le voyage était différent. Charlotte, avec ses origines françaises, apportait une nouvelle perspective. Nous partagions des rires, des pleurs, des silences. Nous apprenions à nous connaître, à nous comprendre, à nous aimer encore plus profondément. Chaque étape de ce voyage renforçait notre lien, solidifiait notre amour. Elle découvrait mon monde, et moi, je découvrais le sien.  Devant les Chutes Montmorency, nous nous arrêtons, méditant sur leur majesté, sur le flux incessant du temps, sur les souvenirs qui coulent comme une cascade dans le tréfonds de mon âme.

Le Québec, avec ses vastes paysages, ses mélodies envoûtantes et ses saveurs inimitables, se présente non seulement comme une terre, mais comme une mère nourricière, une gardienne de souvenirs. Dans chaque coin, chaque recoin, se cachent des histoires, des légendes et des mémoires. C'est une terre qui parle, qui chante, qui respire. Elle invite à l'exploration, à la découverte de soi-même, à travers ses ruelles pavées, ses forêts profondes et ses rivages caressés par les vagues.

L’Isle-aux-Coudres, une escale hors du temps, immortalisée par le regard perçant de Pierre Perrault, dans "Pour la suite du monde". Ici, je te présente, Charlotte, mon amour venu de la terre des lumières, les trésors cachés de cette île, l'invitant à tisser son propre fil d'or avec cette terre. Nos pas dansent entre les échos du passé et les murmures du présent, oscillant entre l'ancien et le nouveau, entre l'hier et l’aujourd'hui.  Car ici, sur cette île, la frontière entre rêve et réalité s'estompe, où les oiseaux, gardiens célestes, élèvent leurs voix en mélodies d'autrefois, nous rappelant que chaque instant est une éternité, chaque souvenir un poème, chaque voyage une quête sans fin. J'invite Charlotte à plonger dans l'histoire de cette terre. Nos pas résonnent avec les voix du passé, une danse entre hier et aujourd'hui. Sur cette île, la magie opère : le temps semble suspendu, les oiseaux chantent des mélodies d'époque, et le monde réel paraît bien loin.  



"As I move up I will eventually reach the horizon." words I found inscribed in the heart of the old city. Ces terres qui ont vu grandir mes ancêtres, se battre pour mon avenir, m'appellent encore. But I am NOMAD, and so I move upon the horizon. Je suis en voyage, en amour, ensemble jusqu'à la suite du monde. With every step, I rediscover myself, revealing layers to Charlotte, unveiling my Quebecois roots. Ce périple nous transporte, à travers les vagues du Saint-Laurent, des tumultes de la ville jusqu'aux doux murmures de l'océan.  Je veux me rencontrer, apprendre à nous connaitre, que tu me vois comme ta réflection. Je veux quitter les foules, les temps, suivre les flots jusqu'a l'océan.

Alors que le monde continue à tourner, la nature chuchote ses histoires à qui prend le temps d'écouter. En remontant le courant, il y a cette sensation, cette énergie mystique qui traverse le corps. Je me suis laissé emporter, comme une plume légère, glissant le long de la rivière du Port-au-Persil. Elle serpentait, sinueuse et gracieuse, m'amenant à sa rencontre éblouissante avec le Saint-Laurent. Les eaux fusionnent, s'embrassent, créant un ballet naturel, une danse éternelle, une symphonie d'eau et de lumière. Ah, quel spectacle! Combien d'endroits dans ce vaste univers cachent de tels secrets, murmurent de telles légendes, attendent patiemment d'être découverts par des âmes en quête d'émerveillement?



L'horizon m'appelle alors vers une autre merveille, vers une autre quête: Les Palissades. Mes pieds ont foulé les sommets des plus hautes montagnes de tout les continents, et pourtant, il y a quelque chose d'indescriptible dans l'ascension des Palissades. Est-ce la mélodie du vent qui chante à travers les arbres, ou le doux parfum des fleurs sauvages qui caresse les sens? Peut-être est-ce la majesté silencieuse des montagnes elles-mêmes qui rappelle à l'homme sa petitesse dans ce vaste cosmos.

Ce parc de montagne, un sanctuaire caché, est un joyau scintillant dans la couronne du Québec. Chaque sentier, chaque roche, raconte une histoire millénaire. Et alors que je m'élève, le monde semble s'ouvrir sous moi, offrant des panoramas à couper le souffle, des vues qui capturent l'âme. J'ai immortalisé cette ascension dans une vidéo, tentant de saisir cette magie, ce lien profond entre l'homme et la montagne, entre le cœur et l'horizon.

Un hymne à la nature, un rappel de sa grandeur, de sa beauté, de sa force. Les ombres des nuages dansent sur les vallées, le soleil embrasse les pics, et le vent chante des chansons anciennes. Dans cette montée, j'ai ressenti l'essence de la Terre, l'âme du monde, et j'ai compris, une fois de plus, que nous sommes tous connectés, tous liés par cette danse éternelle, ce voyage sans fin à travers le temps et l'espace.

De Saint-Simeon à Tadoussac, la route s'étire comme le fil d'une histoire ancienne, une mélodie que nos pieds apprennent à danser. Avec chaque pas, les souvenirs du pays se mêlent à la brume de la nouvelle terre. Je sens son hésitation, Charlotte, ma belle Française, chaque fois que nos regards se croisent. "Est-ce que cet endroit sera notre chez-nous?", semble-t-elle murmurer à travers ses yeux brillants.

Au cœur de Bergeronnes, le brouillard épais cache un instant notre chemin, nous plongeant dans une étreinte de mystère. Et alors que la brume se dissipe, l’ombre d’anciens navires, témoins silencieux des époques révolues, s'étire à l'horizon. Ces légendes du fleuve m'enveloppent, me rappelant combien chaque pas en terre inconnue est une résonance du passé.

Les baleines, dans leur danse majestueuse, semblent siffler les secrets de la mer à Charlotte. Et je me demande, en observant son regard captivé, si elle aussi ressent ce lien profond avec ce nouvel endroit, cette promesse d'un nouveau départ. Les Pipers, ces oiseaux du Québec, la font sourire alors qu'ils s'élancent avec grâce, effleurant les vagues du Saint-Laurent. Je sens en elle un désir naissant, celui de s'ancrer, de tisser sa propre histoire avec cette terre.

Un matin à Tadoussac, le soleil s'élève lentement, peignant d'or les contours de la dune. Nous nous asseyons, côte à côte, en contemplant l'horizon. Elle se blottit contre moi, et je comprends alors son dilemme. Comment peut-elle s'intégrer sans écraser? Comment devenir une partie de ce tableau sans effacer les traces de ceux qui étaient là bien avant nous?

"Regarde", dis-je doucement en pointant vers le cerf-volant qui s'élève dans le ciel, "chaque fois qu'il s'élève, il trouve sa place dans le ciel sans jamais le dominer."

Elle hoche la tête, comprenant l'allégorie. Oui, on peut trouver sa place, construire une maison, sans pour autant être un colonisateur. En prenant le temps d'écouter, d'apprendre, et de respecter.

Et alors que nous nous dirigeons vers l'horizon, je sais qu'une chose est certaine : peu importe où nous nous trouvons, tant que nous avançons ensemble, nous trouverons toujours notre place.

De Saint-Simeon à Tadoussac, la route se déploie tel un fil d'histoire ancienne. Bergeronnes dévoile ses mystères, et les baleines nous offrent un ballet aquatique inoubliable. Les oiseaux du Québec, les Pipers, enchantent Charlotte par leur grâce, tandis que je me perds dans les souvenirs d'enfance qui refont surface.

L'observation des baleines, ces géants doux et gracieux, nous fascine. Et que dire des Pipers, ces émissaires ailés du Québec, dansant sur les vagues du Saint-Laurent? Un long lever de soleil conclut notre aventure, inspirant une réflexion sur le temps, l'éternité et l'amour. À Tadoussac, face à une dune sans fin, je comprends le mythe de Sisyphe, symbolisant notre quête perpétuelle de sens. Pourtant, comme le cerf-volant qui s'élève face au vent, je réalise la valeur des limites et la liberté qu'elles peuvent offrir.

Tadoussac, avec ses dunes dorées et ses matins paisibles, nous rappelle l'importance du moment présent. Ici, face à l'immensité du Saint-Laurent, la légende de Sisyphe prend tout son sens. Tout comme lui, je suis en quête d'un sommet, d'un horizon. Dans le désir de retrouver mes filles, de retrouver mon chez-moi, j'ai réalisé que le véritable chez-soi n'était pas un lieu, mais un sentiment. Et ce sentiment, je l'avais trouvé en Elle. L'horizon peut reculer, le sommet peut être hors de portée, mais tant que nous avons l'amour, nous avons tout.

Sur cette dune à Tadoussac, face à l'immensité du Saint-Laurent, l'image de Sisyphe m'apparaît avec une clarté soudaine. Ce héros tragique de la mythologie grecque, condamné à pousser éternellement un rocher massif au sommet d'une montagne, seulement pour le voir redescendre chaque fois qu'il approche du sommet. Une tâche sans fin, un cycle perpétuel d'effort et de déception. Mais pourquoi Sisyphe? Pourquoi lui vient-il à l'esprit ici et maintenant?

Peut-être parce que, comme lui, nous cherchons souvent un sommet, un horizon, un endroit où nous sentirons finalement "chez nous". Nous poursuivons des idéaux, des rêves, des aspirations qui semblent toujours un peu hors de portée, toujours un peu plus loin, au-delà du prochain tournant, de la prochaine colline, de la prochaine mer. C'est la nature humaine de désirer, de chercher, de quérir.

Mais ici, à côté de Charlotte, en sentant la chaleur de sa main dans la mienne, une réalisation me traverse. Peut-être que l'horizon est une illusion. Peut-être que le sommet que Sisyphe cherche est une chimère. Car l'horizon, par nature, recule à mesure que nous avançons. Le sommet, quant à lui, n'est peut-être qu'une pause avant une autre montée, un autre défi.

Et si le véritable chez-soi n'était pas un lieu, mais un sentiment? Un état d'être? Un moment partagé, un rire, un regard? Avec Charlotte à mes côtés, je ressens une appartenance profonde, un enracinement non pas à une terre, mais à un cœur, à une âme.

Car, en fin de compte, Sisyphe, dans sa quête éternelle, nous rappelle peut-être que le voyage est plus important que la destination. Que le véritable "chez-soi" est là où nous trouvons de la joie, de l'amour, de la connexion, peu importe le paysage qui défile autour de nous. Que peut-être, tout comme Sisyphe, nous trouvons du sens non pas en atteignant l'horizon, mais en chérissant chaque pas que nous faisons vers lui. Et que notre véritable maison est là, dans les bras de ceux que nous aimons, dans chaque instant partagé, dans chaque souvenir créé ensemble.

Ce voyage est bien plus qu'une simple aventure; c'est un entrelacement de destinées. Bien que les prochains chapitres nous emmèneront en Italie et en Grèce, tout commence ici, dans l'étreinte maternelle du Québec. À travers les rues, les forêts et les rivages, chaque pas, chaque regard échangé, est une célébration de l'amour et de la quête des origines.

À la fin de cette odyssée inoubliable, après avoir traversé des paysages époustouflants et des émotions profondes, nous nous retrouvons à Stanstead, le berceau de mon enfance. La boucle est bouclée, le voyage complet. Ce n'est pas une simple ville, mais un symbole, un rappel de mes racines les plus profondes. Le murmure familier des feuilles sous mes pieds, l'odeur douce et terreuse qui flotte dans l'air, tout ici parle de souvenirs et de renouveau.

Notre voyage nous a finalement ramenés à Stanstead, là où tout a commencé pour moi. Dans ce retour aux sources, Charlotte a trouvé un sanctuaire, un lieu pour se construire une nouvelle vie tout en honorant ses origines françaises. "Maison Gorchon", sa délicieuse épicerie, est une célébration de notre fusion culturelle, un mélange des saveurs de France et du Québec.



Charlotte, avec son élégance et son essence française inébranlable, découvre en ce lieu un sanctuaire inattendu. Là où j'avais couru enfant, elle choisit de poser ses valises, de bâtir un futur. Elle achète une maison charmante, nichée entre des arbres centenaires. Ses murs de pierre et son toit en pente racontent déjà des histoires, mais elle y ajoute la sienne. Avec passion et détermination, elle transforme cette demeure en un espace vibrant, "Maison Gorchon", une épicerie fine où les saveurs françaises se mêlent aux traditions québécoises. Jambons, fromages affinés, terrines... tout respire la France, mais avec une touche unique, le reflet parfait de notre fusion culturelle.

Les rires et les voix des clients qui s'y pressent forment une mélodie constante. C'est un endroit où les gens viennent non seulement pour la nourriture mais aussi pour l'atmosphère, pour l'amour et la passion qui se ressentent à chaque coin. Charlotte a su créer un pont entre deux mondes, honorant sa patrie tout en embrassant sa nouvelle maison.

Plus qu’un simple voyage, c’est une danse des destinées, une fusion de trajectoires qui s'entrelacent. Alors que les prochains chapitres nous guideront vers l'Italie et la Grèce, nous plongeant dans l'héritage de mon père, tout commence ici – enveloppé par l'étreinte maternelle du Québec.

En conclusion, la vie a cette étrange façon de nous ramener là où tout a commencé, mais avec une perspective renouvelée. Ce qui était autrefois mon passé est maintenant notre présent. Et en construisant ce futur à Stanstead, nous tissons ensemble les fils de nos histoires, créant une tapestry riche et colorée qui continuera à vivre bien après nous. Ce n'est pas seulement une fin, mais un nouveau commencement, une promesse d'innombrables aventures à venir, mais avec une nouvelle perspective, une nouvelle compréhension. Avec Charlotte à mes côtés, je regarde l'avenir avec espoir, sachant que tant que nous sommes ensemble, tout est possible. Ce n'est pas le lieu qui définit qui nous sommes, mais les gens que nous aimons et les souvenirs que nous créons avec eux.
Stanstead, là où mon cœur trouve sa maison. Le murmure des arbres, le chant des oiseaux, tout ici me rappelle qui je suis, d'où je viens. Avec Charlotte à mes côtés, je réalise que ma quête n'était pas tant de retrouver un lieu, mais de retrouver une partie de moi-même, de partager mon histoire, de créer de nouveaux souvenirs.  Notre voyage s'est achevé là où tout avait commencé pour moi, dans cette maison ancestrale, ce havre de paix, ce nid douillet. C'était le moment de boucler la boucle, de fermer ce chapitre de ma vie et d'en entamer un nouveau.

Épilogue:

Ce voyage à travers le Québec n'était pas seulement un retour aux sources géographiques. C'était une quête spirituelle, une exploration profonde des origines de mon être. Grâce à Charlotte, j'ai redécouvert qui j'étais, ce que je valais, ce que je méritais. Dans son regard, j'ai vu mon reflet, un homme nouveau, renaissant de ses cendres, prêt à affronter le monde avec amour et détermination.



Le Québec restera toujours une terre chère à mon cœur, un berceau de souvenirs, un lien indestructible avec mon passé. Mais désormais, ce n'est plus seulement ma terre, c'est la nôtre. Charlotte et moi, unis par le destin, prêts à écrire ensemble la suite de cette merveilleuse histoire. Une histoire d'amour, de découverte et de renaissance.  À travers ce voyage, j'ai non seulement redécouvert ma terre natale, mais j'ai aussi trouvé mon âme sœur en Charlotte. Chaque route, chaque rivière, chaque montagne nous a rapprochés, renforçant notre lien, solidifiant notre amour. Et même si d'autres horizons nous attendent, le Québec restera toujours notre point de départ, notre chez-nous éternel.  Une histoire qui ne fait que commencer..

In 2012, NOMAD crafted an evocative adventure film for Tourisme Quebec, premiering it at the Adventure Travel World Summit in Scotland. The narrative follows two unlikely companions journeying across Quebec atop a pair of 1967 Royal Enfield motorcycles. Originally accompanied by live music and narration, we later enhanced the cinematic experience, featuring a live performance by Eric Bolduc at NOMAD studios.

As the final hues of twilight settled over the vast expanses of Quebec, a deep sense of gratitude enveloped me. The land, with its serene lakes and majestic mountains, had narrated tales of lineage, of connection, of roots that ran as deep as the ancient forests. Quebec, with its rich history and vibrant culture, had unveiled the layers of my maternal lineage. Every story, every legend, every whispered memory of my mother's origins had added a new dimension to my understanding of self.
 

However, a subtle restlessness stirred within, a gentle nudge from destiny itself. As I stood at the precipice of this profound self-realization, the winds of change whispered tales of another land, of another journey. The silhouettes of olive groves and the melodies of ancient piazzas beckoned from afar. Italy. The land of art, of passion, of my father's past. It was time to traverse the Mediterranean waters, to set foot on the cobblestones of Calabria, to discover the paternal roots that intertwined with the essence of who I am. With Quebec's memories etched in my heart, I embarked on a new chapter, a journey to Italy, following the footprints of ancestors and the echoes of a lineage that spanned oceans and epochs.